ciné mardi : intervention divine - Le site de la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image 


accueil > actualités > événements > les rendez-vous de la Cité > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2012 des rendez-vous de la Cité > ciné mardi : intervention divine

ciné mardi : intervention divine

mardi 3 avril 2012 à 20h, cinéma de la Cité

Film d’une extrême rigueur éthique et poétique, Intervention divine, deuxième long métrage d’Elia Suleiman, raconte une histoire d’amour qui rappelle celle du Mécano de la General de Buster Keaton. Comme le train permettait à Johnnie de rejoindre sa fiancée enlevée dans le camp ennemi, le ballon de baudruche permet à Elia de conduire la femme aimée dans Jérusalem où elle est interdite de séjour. Une approche nouvelle du conflit israëlo-palestinien. Soirée débat avec Charente Palestine solidarité.

intervention divine

Yadon Ilaheyya
Palestine 2002, 1h32
d’Elia Suleiman
avec Elia Suleiman, Manal Khader, Nayef Fahoum Daher
Prix du jury Cannes 2002
 
l’histoire
Es, un Palestinien vivant à Jérusalem, est amoureux d’une Palestinienne de Ramallah. L’homme est partagé entre son amour et la nécessité de s’occuper de son père, très fragile. En raison de la situation politique, la femme ne peut aller plus loin que le checkpoint situé entre les deux villes. Les rendez-vous du couple ont donc lieu dans un parking désert près du checkpoint

sur le film
Pourchassé par de jeunes Palestiniens, le père Noël (probablement israélien) de la scène inaugurale du film ne dira rien pour sa défense avant de recevoir un coup de couteau pas plus que ne s’exprimeront ses agresseurs. Le père d’Elia maudit intérieurement tous ses voisins qu’il salue pourtant systématiquement de la main. Celui qui se révélera le casseur de route accumule les bouteilles vides au-dessus de son toit puis, une fois arrêté et relâché, détruit de manière imperturbable la route reconstruite. Le père d’Elia accumule sans mot dire les lettres sur sa table de petit déjeuner ouvrant impassiblement les relances d’imposition contenues dans les enveloppes vertes. L’un de ses fils attend trois fois devant un arrêt de bus alors qu’un un voisin lui répète qu’il ne viendra pas. Le ballon d’un jeune garçon saute et ressaute avant d’atteindre le toit d’un voisin. Un autre habitant de Nazareth jette systématiquement ses poubelles dans le jardin de sa voisine et un autre refuse de déplacer sa voiture devant un garage…
Ciné-club de Caen

ciné-mardi

mardi 3 avril 2012 à 20h
cinéma de la Cité
60 avenue de Cognac
Angoulême
séance-débat organisée en partenariat avec Charente Palestine solidarité
tarif unique 3,50 € 

Retrouvez le cinéma de la Cité sur facebook.