2017 à la cité : une augmentation historique de fréquentation - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
le restaurant la table à dessin est exceptionnellement fermé mercredi 15 août. réouverture à partir du 16 août
accueil > la Cité > échos de la Cité > 2017 à la cité : une augmentation historique de fréquentation

2017 à la cité : une augmentation historique de fréquentation

record de fréquentation sur les 5 dernières années avec 192 000 visiteurs !

Record de fréquentation pour la Cité sur les 5 dernières années, toutes entités confondues sur ses deux sites ouverts au public, avec 192 000 visiteurs (+10% par rapport à 2016 avec 174 640 visiteurs). Ces résultats sont le fruit de la stratégie globale de la Cité, qui a placé l’enjeu de l’élargissement des publics au cœur de son projet d’établissement, en renforçant son rayonnement national et international, en valorisant son patrimoine graphique, en développant un programme volontariste d’éducation artistique et culturelle, et en plaçant les auteurs au cœur des projets.

L’ouverture à un plus large public s’est appuyée sur une stratégie d’action culturelle forte avec une offre renforcée pour les enfants, des partenariats en développement à travers des projets construits avec les Maisons des solidarités et les Centres socio-culturels et sportifs de Charente qui ont débouché sur une sensibilisation des publics éloignés de la culture aux activités de l’établissement.

Le rayonnement de l’établissement a été renforcé par de nouveaux partenariats internationaux avec notamment l’Argentine, le Maroc, la Colombie, le Liban…

La place des auteurs a été confortée dans les activités de l’établissement, notamment avec la préfiguration de la New Factory qui amorce le développement d’un espace d’innovation, d’activités et de diffusion s’adressant à un large public.

La reconnaissance de l’établissement comme pôle de ressource pour la filière BD a également contribué à cet essor, notamment avec le succès de la 2e édition des « Rencontres nationales de la bande dessinée » ou le lancement de la « lettre aux auteurs » en octobre 2016.

un rayonnement en France et dans le monde

L’augmentation significative de la fréquentation de l’établissement témoigne d’une attractivité accrue de l’établissement et d’un ancrage territorial renforcé :
- 192 000 visiteurs contre 174 640 en 2016, soit 18 640 visiteurs de plus, soit + 10 %
- + 25 % au musée de la bande dessinée et aux expositions (70 496 visiteurs contre 56 434 en 2016) dont 52 635 visiteurs pour l’exposition Eisner génie de la bande dessinée américaine
- + 30 % à la bibliothèque (19 974 contre 15 242 en 2016)

Augmentation liée notamment à :
- un programme structuré et innovant d’éducation artistique et culturelle avec plusieurs Rectorats (Bordeaux, Lille, Limoges, Paris, Poitiers) ;
- un travail de fond sur les populations avec de nouveaux partenaires : MDS, centres socio-culturels, fédérations d’éducation populaire, établissements scolaires, administrations (Police nationale...), établissements culturels (Nef, Alpha, Conservatoire…), un projet "politique de la ville", la poursuite du Contrat Territoire Lecture avec le Service Départemental de la Lecture ;
- une synergie, à partir de l’été, avec l’exposition Gaumont, ainsi que l’exposition Sur les traces des Dinosaures et le musée du Papier.

La conclusion de partenariats structurants et qualifiants pour l’établissement et le rayonnement du territoire :
- Cinémathèque Française (exposition Goscinny et le cinéma) ;
- Villa Médicis (résidences couplées pour auteurs Bd et cinéma d’animation) ;
- Collège de France (projet « Entre-Temps » avec Patrick Boucheron) ;
- DDessin, salon des jeunes talents du dessin contemporain de Paris (mars 2017, exposition coproduite avec DDEssin, l’Ecole Européenne Supérieure de l’Image et les Modillons) ;
- Éducation Nationale : partenariats avec rectorats de Bordeaux, Lille, Limoges, Paris et Poitiers ;
- coopération poursuivie avec le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, l’Ecole Européenne Supérieure de l’Image, Magelis, le LISA et plus ponctuellement avec ENJMIN, EMCA, CREADOC, Human Academy.

Le renforcement de la place des auteurs dans les activités de l’établissement :
- le lancement de la New Factory : démarrage des actions de préfiguration dès juin 2017 ;
- exposition Sur le Vif autour de 10 auteurs d’Angoulême ;
- participation des auteurs à l’animation de l’établissement : « live painting », rencontres de la Maison des Auteurs, « Regards Croisés », « Cartes Blanches » et dédicaces à la librairie.

La reconnaissance du positionnement de l’institution comme ressource et pôle fédérateur de la filière BD :
- succès des 2e Rencontres Nationales de la Bande Dessinée avec présences ministérielles et des principales instances concernées par le sujet (Éducation et Bande Dessinée), auteurs, éditeurs, universitaires et experts ;
- confirmation de l’outil « La lettre aux auteurs » avec plus de 1500 abonnements ;
- partenariat de la Cité avec plusieurs instances académiques et professionnelles pour l’organisation de colloques spécialisés et de projets de recherches (université de Bordeaux, La Rochelle et Poitiers notamment).

Une nouvelle dimension de l’action internationale, passant par des accords avec des opérations portées par le Gouvernement Français et des accords bilatéraux :
- participation au Pavillon Français de la Foire de Francfort ;
- convention avec l’Institut Français 2017-18 (exposition Nouvelle Génération : la bande dessinée arabe aujourd’hui, résidences auteurs arabes, Focus BD à l’occasion du FIBD 2018) ;
- cinq accords de coopération conclus en 2017 : quatre nouveaux (Argentine, Colombie, Liban, Maroc) ; un renouvellement (Taïwan).