bd/drawing : correspondances - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > expositions temporaires > bd/drawing : correspondances

exposition

bd/drawing : correspondances

du 20 novembre 2018 au 6 janvier 2019, musée de la bande dessinée

Cette exposition de plus de 60 œuvres graphiques met en lumière les influences croisées, aujourd’hui, entre la bande dessinée et l’art du dessin dans ses autres formes d’expression. Aux côtés de Jochen Gerner, Patrice Killoffer, Johanna Schipper, Julie Doucet et David B., on retrouve des œuvres de Robert Combas, Christelle Tea, François Henninger, Bob Swaim, Glen Baxter, Moolinex, et bien d’autres qui nous font redécouvrir le dessin au cœur du projet artistique. Vernissage le dimanche 18 novembre à 17h ouvert à tous.

Que savons-nous aujourd’hui des liens entre les créations de la bande dessinée et celles de la figuration contemporaine ? Comment regardons-nous et comprenonsnous ces oeuvres ? Au premier abord, le point commun saute aux yeux : le dessin. Mais ensuite ? …

Depuis bien des années, la bande dessinée et le dessin contemporain « s’observent avec des regards familiers », pour reprendre le poème de Charles Baudelaire,Correspondances. Dépasser le cadre ou la vignette, défaire le héros – créer un antihéros-, éclater la narration sont des préoccupations qui se dessinent autant dans
l’art contemporain que dans la BD. Par ailleurs, une certaine abstraction se manifeste
récemment dans la BD elle-même, de façon inattendue et formellement innovatrice. Le choix que nous en avons fait permet de mettre en lumière cette influence mutuelle, à l’appui de tout un monde d’images très diverses et à l’écho de la création contemporaine tous modes confondus. Il en appelle ici à la construction de personnages et de saynètes typiques des cartoons pour quotidiens, là à un environnement fantastique, là encore à l’abstraction psychédélique, géométrique, voire minimaliste.
Sans prétendre à l’exhaustivité, le propos, ici, est de mettre en lumière les influences croisées, aujourd’hui, entre l’art du dessin dans ses autres formes d’expression et la
bande dessinée, en se basant sur un choix d’images en résonnance avec la création
contemporaine dans sa richesse multiforme.
Que nous disent ces oeuvres et ces images sur l’évolution des disciplines artistiques ?
Sur les questions et les désirs, ou les besoins, qui poussent certains artistes à abolir les frontières établies par les puristes de l’histoire de l’art et ceux de la culture populaire entre le domaine de la bande dessinée et l’art du dessin en général. Passerelles, transgressions, références et regards croisés peuvent être des termes appropriés pour décrire ces rencontres et ces correspondances dont chacune se veut un récit. Le vocabulaire est celui de la culture et des arts visuels contemporains : séries, signes et figures, flux, disparitions, fragmentations et défigurations…
Mais toutn’est pas dit ou montré et il incombe aux spectateurs et aux lecteurs d’en imaginer parfois les ressorts et les significations restés invisibles. Car la création contemporaine reprend et explore inlassablement, à sa manière, les questions de la représentation du monde, de ce qui est immuable comme de ce qui change et nous transforme.
Un autre fait s’impose au regard de l’amateur des arts graphiques : seule compte la liberté d’expression des artistes. Jouant des canons artistiques, des références aux divers médiums (littérature, BD, beaux-arts, photographie, cinéma) qui ont constitué notre culture, ils mixent les contrastes et les similitudes, les supports, les formats et les techniques. Ils rendent compte de leurs environnements familiers, des mémoires
sociales ou intimes, de leurs perceptions de soi et des autres. Ils le font non sans humour, non sans violence, et nous livrent tantôt des messages réduits à quelques indices, tantôt des narrations échevelées dans lesquelles ordre et chaos se mêlent et
se heurtent.
Cette exposition a été élaborée dans le cadre du partenariat entre la Drawing Now
Art Fair
et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image. Elle a été réalisée à partir de la collection de planches de bande dessinée du musée et grâce à des prêts consentis par des artistes, des galeristes et des collections publiques et privées. D’abord montrée lors du salon Drawing Now, du 22 mars 2018 au 25 mars 2018 au Carreau du Temple à Paris, elle est maintenant présentée au musée de la bande dessinée dans une version enrichie. Organisée en 8 thématiques, l’exposition réunit plus de 60 oeuvres issues notamment d’un prêt généreux accordé par le Fonds
régional d’art contemporain de Poitou-Charentes..

activités associées

le colloque international Gestes et bande dessinée du 28 au 30 novembre

acheter ses billets en ligne

acheter France billets.com Fnac, Carrefour, Géant, Système U, Intermarché

exposition : bd/drawing : correspondances
du 20 novembre 2018 au 6 janvier 2019
Horaires d’ouverture du musée de la bande dessinée
Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, musée de la bande dessinée
121 rue de Bordeaux, 16000 Angoulême